INTERVIEW AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE

Aline CHAVAS, Auxiliaire de Vie Sociale depuis 5 ans et demi au PCI.

 

Quel a été votre parcours pour devenir Auxiliaire de Vie Sociale ?

Avant de devenir Auxiliaire de Vie sociale, mon métier était orienté dans le secteur dans la restauration durant lequel j’ai travaillé 25 ans. Suite à une reconversion, j’ai fait une demande pour bénéficier d’un fongecif afin d’entreprendre un DEAVS (Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale) qui se déroulait sur 10 mois de formation à travers 5 modules.

Que vous apporte ce métier ?

Il m’apporte un vrai contact avec les personnes. Il permet de prendre confiance en soi et de se sentir valoriser, utile,  grâce aux personnes fragilisées par la maladie, le handicap ou la vieillesse ainsi que les membres de la famille en demande de conseils.

Quel est votre meilleur souvenir dans le cadre de votre mission auprès des personnes âgées et / ou personnes handicapées ?

Le meilleur souvenir que j’ai eu est lorsque un bénéficiaire ou un aidant naturel me demande conseil, me témoigne de sa reconnaissance ou me donne sa confiance.

Vous travaillez au sein du service d’aide et d’accompagnement de l’Association PCI Maintien à Domicile. Pourriez-vous le présenter en quelques mots ?

C’est une association qui permet le maintien à domicile, dans les meilleures conditions pour les personnes fragilisées afin qu’elles puissent rester le plus longtemps chez elles, et qu’elles puissent préserver leur autonomie.

PCI Maintien à Domicile a également pour but de soulager les usagers ainsi que les aidants naturels notamment avec la mise à disposition d’un Accueil de Jour pour les personnes atteintes de troubles neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson…..), la structure permet également une coordination entre les différents intervenants par le biais du SPASAD.

D’après vous, que peux apporter ce service aux personnes âgées de la Vallée du Gier ?

Ce service apporte aux usagers un meilleur confort de vie ainsi qu’une écoute.

Le but de chaque intervenant est de procurer à l’usager  la plus grande satisfaction possible dans le cadre de son  maintien à domicile, selon ses souhaits, ou dans des périodes plus difficiles de sa vie.

Grace à cette prestation, les usagers sont orientés, soulagés et aidé dans les différents actes de la vie quotidienne comme les courses, le ménage, la préparation des repas, l’aide à la toilette, ou encore la gestion administrative.

« C’est un métier que l’on doit choisir et non subir afin de comprendre les usagers et de d’être une auxiliaire à la hauteur de leurs espérances »